La société DI services est spécialisée dans la gestion des déchets toxiques.
 
Opérant dans une optique de préservation de l'environnement, DI services a mis en place des actions de sensibilisation de ses clients sur les diverses filières du traitement et de la valorisation des déchets.


 

Amiante et déchets amiantés                                                                                          

Définition

L'amiante (ou asbeste) est une famille de minéraux fibreux et cristallins très répandue à la surface du globe et largement utilisée dans l'industrie et le bâtiment pour ses propriétés physiques, chimiques et son faible coût. On le trouve aussi bien dans les produits d'isolation que dans la bijouterie ou des produits domestiques dérivés (joints, revêtements...)

Inhalée par l'organisme, la poussière d'amiante représente l'un des premiers dangers par pollution urbaine et industrielle. L'amiante fait l'objet d'une législation très stricte pour le contrôler ou l'éliminer, allant souvent jusqu'à une interdiction totale. Il existe plusieurs variétés d'amiante dont les plus utilisées sont : le chrysotile, (amiante blanc), l'amosite (amiante brun), et la crocidolite (amiante bleu).


Propriétés et utilisation

L'amiante est un produit naturel ayant des propriétés physiques exceptionnelles. Son caractère imputrescible (résistance aux organismes biologiques) en a fait un produit particulièrement vénéré dans l'antiquité.

L'amiante est un matériau utilisé surtout :

-  dans l'industrie (freins, embrayages industriels et automobiles, joints...),
- dans la construction (dalles et revêtements de sol, gaines de ventilation, tuyaux de plomberie...) pour ses excellentes propriétés d'isolant, en particulier thermique et phonique, et de résistance à l'usure et à la chaleur.


Aujourd'hui on l'utilise pour ces diverses propriétés :

Thermique : C'est un excellent isolant calorifuge (et ininflammable).
Acoustique : C'est un excellent isolant acoustique.
Chimique : possibilité de mélange au ciment, résistance aux acides.
Mécanique : résistance à la traction supérieure à l'acier, résistance à l'abrasion.


(Les produits désormais interdits à la vente et à la fabrication (en France) : • les revêtements d'isolation thermique des batiments (floquages, faux-plafonds, dalles de sol, tuiles...), certaines peintures et joints industriels, certains polyesters renforcés (automobile, marine), certaines colles cellulosiques (pour obtenir des joints épais), certains mastics, enduits, bitumes…Les produits industriels modernes autorisés dans certains pays : • le ciment-chrysotile (tuyaux, plaques, ardoises) Les produits irremplaçables (faisant l'objet d'une dérogation) : • les garnitures de plaques de freins pour poids lourds, • les combinaisons thermiques pour pompiers (sportifs, vulcanologues)

Danger

L'amiante et ses dérivés industriels représentent un danger réel pour la santé : les particules d'amiantes, notamment celles inférieures à 3 microns peuvent créer des troubles graves dans l'organisme entraînant la mort des personnes contaminées, la maladie pouvant se déclarer parfois plusieurs dizaines d'années après la contamination. L’inhalation de poussières d'amiante constitue l'un des premiers dangers de ce produit. C’est par une pollution urbaine et industrielle que l’organisme humain est le plus souvent affecté.
Les fibres d'amiante lorsqu'elles ont été inhalées sont, de par leur dimension, leur forme et leur persistance, très difficiles à éliminer, entraînant l'apparition de pathologies graves, affectant le plus souvent la région pulmonaire :
-des fibroses : accumulation de fibres d'amiante provoquant des insuffisances respiratoires; dont le délai d'apparition est de 15 à 20 ans
-des cancers : fixés sur des cellules de l'appareil broncho-pulmonaire (cancers des bronches ou du poumon). Là, le délai d'apparition est généralement beaucoup plus long (55 ans en moyenne).

Les déchets d’amiante


On distingue trois grands types de déchets contenant de l'amiante :
- les déchets d'amiante libre, provenant des flocages et calorifugeages dont les fibres peuvent se libérer dans l'atmosphère avec la dégradation des matériaux,
- les déchets d'amiante liée ou amiante-ciment qui ne sont pas susceptibles de libérer des fibres,
- les autres déchets contenant de l'amiante tels que les plaquettes de frein, produits manufacturés, ... .

Matériaux susceptibles de contenir de l’amiante :
-des plaques ondulées,
-des conduites ou canalisations en amiante-ciment,
-des dalles ou revêtements de sols en matière plastique,
-des faux plafonds,
-des mortiers, colles, enduits, mastics, joints, peintures, bitumes,
-des calorifugeages et flocages à base d'amiante qui servaient aussi à isoler des gaines, conduits, canalisations, plafonds, cloisons.
 


Une gamme complète de solution destruction, valorisation ou stockage pour tous types d'amiante :


- déchets de matériaux (flocages, calorifugeages seuls ou en mélange avec d'autres matériaux et d'autres déchets non décontaminés sur place sortant de la zone confinée),
- déchets de matériels et d'équipements (sacs d'aspirateurs, outils et accessoires non décontaminés, filtres usagés du système de ventilation, bâches, chiffons, matériel de sécurité (masques, gants, vêtements jetables…),
- déchets issus du nettoyage (eaux résiduaires non traitées, résidus de traitement des eaux, poussières collectées par aspiration, boues, résidus de balayage...).

 
 

Vitrification de l'amiante (destruction, valorisation matière)

Le procédé de vitrification utilise la technologie de la torche à plasma. Les déchets d’amiante sont injectés dans le four de vitrification chauffé à l’aide de la torche à plasma. Les très hautes températures produites (1600°C) permettent de fondre les déchets pour former un verre et de détruire totalement les fibres d’amiante.
Les déchets sont transformés en un matériau inerte de verre : le vitrifiat. Non dangereux, il peut être concassé et réutilisé dans le BTP (en sous-couche routière par exemple).
De façon générale, l'élimination de ces déchets doit se faire dans des conditions permettant d'assurer la protection des travailleurs lors des différentes phases : conditionnement, transport et stockage des déchets.
Circulaire 96/60 du 19 juillet 1996 modifiée relative à l'élimination des déchets générés lors des travaux relatifs aux flocages et calorifugeages.

 

Stockage de l'amiante (enfouissement)

Les déchets admissibles
Les déchets contenant de l'amiante admissibles dans les installations de stockage de déchets dangereux sont :
- les déchets de matériaux (flocages, calorifugeages, faux plafonds seuls ou en mélange avec d'autres matériaux et d'autres déchets non décontaminés sur place sortant de la zone confinée ...),
- les déchets issus du nettoyage (résidus de traitement des eaux, poussières collectées par aspiration, boues, débris et poussières ...),
- les déchets de matériels et d'équipements (sacs d'aspirateurs, outils et accessoires non décontaminés, filtres usagés du système de ventilation, bâches, chiffons, matériel de sécurité, masques, gants, vêtements jetables ...).

Vérification des déchets
L'exploitant vérifie que les déchets contenant de l'amiante arrivent sur son site en double conditionnement étanche et étiqueté "amiante".
Tout conditionnement devra être identifié et fermé au moyen d'un scellé numéroté. Le scellé mentionnera le numéro de SIRET de l'entreprise qui a conditionné l'amiante et un numéro d'ordre permettant l'identification univoque du conditionnement.
L'exploitant vérifie également que le chargement est accompagné d'un bordereau de suivi des déchets amiantés (BSDA) sur lequel sont indiqués les numéros des scellés et qui précise :
- l'identité du maître d'ouvrage qui a commandé les travaux de désamiantage,
- l'identité de l'entreprise qui a effectué les travaux de désamiantage,
- l'identité du transporteur ayant apporté les déchets jusqu'à l'installation de stockage.
Information du producteur sur l'acceptation ou le refus des déchets 

Acceptation des déchets
Lorsque le déchet est définitivement accepté sur le site de stockage, un accusé de réception écrit est délivré au producteur ou détenteur du déchet.

Refus des déchets
Le chargement peut être refusé en cas de :
- non présentation de l'exemplaire original d'un des documents de suivi,
- non conformité du déchet reçu avec le déchet annoncé.
L'exploitant du centre de stockage adresse dans les meilleurs délais, et au plus tard 12 heures après le refus, une copie de la notification motivée du refus de chargement :
- au préfet du département du centre de stockage,
- au préfet du département du producteur du déchet,
- au producteur (ou détenteur) du déchet,
- et, si nécessaire, aux différents intermédiaires notés sur le bordereau de suivi.

Article 43, 44, 45 de l'arrêté du 30 décembre 2002 relatif au stockage des déchets dangereux, JO du 16 avril 2003.
 

Prestations et expressions relatives à la récupération des déchets amiantés

Stockage et élimination d'amiante
Collecte, transport et récupération d'amiante,
Enlèvement, évacuation d'amiante,
Traitement de l'amiante
Recyclage, valorisation d'amiante
Destruction, élimination d'amiante
Enfouissement, vitrification d'amiante


Pour consulter nos autres services cliquez
DI-Services
Déchets peinture
Bouteille de gaz
Déchet explosif
Recyclage extincteurs
DI-oxygene

Copyright © 2014 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen